Skip links

Biennale internationale de la Gravure, du 27 novembre au 12 décembre 2021

2021_10_14-BiennaleGravureSarcelles-affiche-40x60cm-EXE-basseDef

La ville de Sarcelles avec le soutien du ministère de la Culture présente la 20ème édition de la Biennale internationale de la Gravure, du 27 novembre au 12 décembre 2021

La Biennale internationale de la Gravure de Sarcelles est un événement artistique incontournable dans le monde de l’art. Pour cette 20ème édition, les commissaires sont l’artiste Jean-Pierre Tanguy, professeur honoraire de l’atelier gravure de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et Jean-Paul Le Provost, peintre et graveur, ancien Directeur de l’Ecole d’Art Janine Haddad.

Ils ont sélectionné 250 artistes et 450 gravures, 34 pays sont représentés. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir les diversités culturelles et la dynamique créative des artistes exposés.

© Sabine DELAHAUT – Piedad – Fantasmas de Guernica, photo Jean-Yves Lacôte

La Biennale en 5 temps forts

La section générale présente une sélection d’œuvres des meilleurs graveurs français et internationaux. Parmi eux, on peut découvrir des talents prometteurs issus de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts et de l’Ecole Estienne de Paris. En parallèle, 5 temps forts sont proposés :

1) Mise à l’honneur des graveurs du bassin méditerranéen

Habituellement, la Biennale met un pays à l’honneur. Pour cette 20e édition, il a été décidé que ce serait tout le bassin méditerranéen, 58 graveurs contemporains issus de 17 pays.

© Ozan BILGINER – Sans titre, photo Jean-Yves Lacôte

2) Rachid Koraïchi, invité d’honneur

© Rachid KORAICHI – Albert Camus, photo Jean-Yves Lacôte

© Rachid KORAICHI – Cheikh Sidi Ahmed, photo Jean-Yves Lacôte

Pour illustrer l’affiche de la Biennale, c’est la gravure « Le jardin d’Afrique » de l’artiste algérien Rachid Koraïchi qui a été retenue. Elle fait référence à son jardin-cimetière éponyme construit en Tunisie et conçu pour accueillir avec dignité les dépouilles des migrants morts en mer.

Rachid Koraïchi est graveur mais également peintre, sculpteur, vidéaste et écrivain universel et engagé. 19 de ces œuvres sont présentées au public et invitent à la découverte de sa recherche sur le signe et les écritures.

https://rachidkoraichi.com/

3) Une carte blanche au Canada, à la Colombie, l’Inde, le Japon, la Pologne et la Slovaquie

La Slovaquie participe pour la première fois à la Biennale. À noter dans cette carte, l’œuvre collective réalisée pendant le confinement par 44 artistes colombiens.

© Shambo FERNEY – Cosas de casa 1 – las cuentas, photo Jean-Yves Lacôte

4) Hommage à Bruno Mathon et Krishan Ahuja

Un hommage particulier est rendu, cette année, à deux graveurs talentueux récemment emportés par la pandémie de Covid-19 : Bruno Mathon, critique d’art et peintre-graveur, ainsi que le graveur indien Krishan Ahuja.

5) Visite de l’atelier de gravure de l’Ecole d’Art Janine Haddad

L’Ecole d’Art Janine Haddad, établissement d’enseignement d’arts plastiques de la ville de Sarcelles, propose un atelier de gravure enseignant diverses techniques telles que pointe sèche, linogravure, taille-douce, manière noire, carborundum, collographie, eau-forte, aquatinte, bois, burin. Elle accueille des enfants, adolescents et adultes de tous âges.

ARCHES®, par l’intermédiaire de son distributeur Antalis, est partenaire de cet événement.

https://www.sarcelles.fr/evenements/20eme-biennale-internationale-de-la-gravure-de-sarcelles/