Skip links

Un mystérieux faire-part de mariage…

Alex Tsiavos a découvert en Grèce, il y a peu, un livre de musique caché dans le tiroir d’une table ancienne. Dans ce livre, se trouvait un faire-part de mariage daté de 1937. Imprimé sur le papier Faire-Part Velin d’ARCHES® 130 g/m², 31,5 x 20 cm, il correspond à l’un des plus prestigieux faire-part à la française en papier 100 % de coton.

Intrigué, il commença donc à entreprendre des recherches dans le but de reconstituer l’histoire de ce faire-part et de la famille mentionnée sur celui-ci. Voici ce qu’il découvrit :

Le mariage, célébré en octobre 1937 au Temple Israélite de Lyon, unissait Max Gougenheim, âgé de 26 ans à l’époque et France Simon, âgée de 23 ans. Un an après leur union, le couple accueillit un petit garçon qu’ils nommèrent Gilles.

Le père du marié, Monsieur Gougenheim, fut Chevalier de la Légion d’Honneur, Membre de la Chambre de Commerce et Conseiller du Commerce.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, France, Max et leur fils Gilles furent déportés au Camp de Concentration d’Auschwitz, en Pologne où ils décédèrent en 1943. Il en fut de même pour les invités ayant reçu ce faire-part.

Aujourd’hui, les recherches entreprises par Alex Tsiavos n’ont malheureusement pas permis de retrouver d’autres membres de cette famille.

Nous tenons à saluer l’énergie et le temps qu’Alex Tsiavos a consacré à effectuer toutes ces recherches.

Le papier Faire-Part Velin ARCHES® est toujours fabriqué au Moulin à papier d’Arches, mais le filigrane a changé : les 3 petites fleurs n’apparaissent plus. Par contre, on les retrouve sur le papier Moulin du Gué®.