Skip links

Jean Paul Marchal, graveur sur bois et imagier à Épinal

Né en 1928, Jean-Paul Marchal a grandi au milieu des copeaux de bois dans l’atelier de menuiserie de son grand-père. Il a d’abord été instituteur et c’est une fois à la retraite qu’il est revenu à sa passion première : le dessin. À 55 ans, il prend des cours à l’école de l’Image d’Épinal pour apprendre la typographie. Très vite, il se perfectionne dans ses techniques, peaufine son savoir-faire jusqu’à ce que son talent soit révélé par un critique d’art qui le proclame aussitôt comme « l’imagier d’Épinal ».

Digne héritier des graveurs et illustrateurs qui ont fait la réputation de l’Imagerie d’Épinal depuis ses origines, il fut pendant plus de 30 ans l’un de ses maîtres imagiers. C’est son approche moderne de l’illustration et son talent inné pour raconter des histoires en images qui font sa notoriété, les commandes d’images, lithographies et typographies affluent de partout, même du Dalaï Lama !

Il acquiert son matériel progressivement, souvent en rachetant différents équipements des imprimeries qui ferment, préservant ainsi le patrimoine de l’imprimerie traditionnelle. Autrefois, délicatement encrées et pressées sur du papier Vélin d’ARCHES®, ces dessins racontaient des histoires que bien des enfants ont apprises dans les livres de lecture, aujourd’hui elles font le bonheur des collectionneurs.

Disparu en 2016, Jean-Paul Marchal a légué son atelier et toutes ses casses à la ville d’Épinal qui lui a redonné vie au sein du Musée de l’Imagerie dont il clôture le parcours de l’exposition permanente. C’est un espace vivant qui accueille différents artistes, des résidences…

Musée de l’Image d’Épinal : https://museedelimage.fr